Réunion sur le PLU pour les membres des Conseils de Quartiers

En réponse à l’intérêt manifesté par nombre de fontenaysiens à propos des enjeux de la révision du Plan Local d’Urbanisme, le PLU, la municipalité a organisé le jeudi 16 octobre à l’école Michelet une réunion sur ce thème à destination des membres des Conseils de quartiers.

Cette réunion a rassemblé 25 personnes dont deux élus de la majorité municipale, Jean-Philippe Gautrais en charge du PLU et Sylvie Tricot-Devert en charge de la démocratie locale, deux membres des services municipaux ainsi que six adhérents de l’Appel impliqués chacun dans leur conseil de quartier.

La présentation préalable au débat a mentionné les secteurs attendus en évolution dans les années à venir : notamment les Alouettes, la Redoute, les Larris, mais aussi la place Moreau-David.

Cette présentation faite par les élus et personnels municipaux a été suivie de nombreuses questions.

Ces questions ont principalement porté sur des problèmes actuels dans les quartiers bien que l’objectif annoncé de cette réunion était les enjeux du Plan Local d’Urbanisme qui s’inscrit dans une perspective de 10 à 15 ans. Les élus ont donc renvoyé la discussion de ces problèmes actuels aux réunions de Conseils de quartiers.

En revanche, la réunion a laissé ouvertes ou en suspens des questions sur les enjeux du PLU en terme de logements, d’emplois, de sécurité.

En matière de logements et alors que notre ville compte aujourd’hui 52.000 habitants, la municipalité parle désormais d’un accroissement de la population pour arriver à terme à 60.000 habitants. La question qui se pose est d’abord le lieu où seront construits les logements nécessaires à cet accroissement de population, ensuite de quels types seront les logements construits ou quelles seront les proportions entre types de logements sociaux et autres. Nombre de fontenaysiens sont conscients de la nécessité de construire de nouveaux logements, pour autant la notion de mixité sociale souhaitable est interprétée de manières très diverses.

En matière d’emplois, la municipalité envisage une mutation de la zone Peripole nord ainsi que celle de deux autres zones d’activités. La question qui se pose est la disparition d’emplois du secteur secondaire au risque qu’il ne subsiste sur notre ville que des emplois dans le secteur tertiaire.

Le PLU a pour horizon les 15 ans à venir. Cette perspective intègre l’arrivée des lignes 15, M1, T1, à Val de Fontenay, déjà la première gare RER de banlieue. A terme la nouvelle gare multimodale projetée verra une forte augmentation des flux de voyageurs, et donc des besoins de sécurité publique. La question qui se pose est comment cette éventualité est-elle prise en compte et comment est intégré à la réflexion l’article R111-48 du code de l’urbanisme.

Les documents présentés sont accessibles via le site de la ville ou directement : www.fontenaymavilleavenir.com