Prolongement de la ligne de métro 1 de Vincennes à Val de Fontenay

Une réunion de concertation sur le prolongement de la ligne de métro 1 jusqu’au Val de Fontenay organisée par le STIF a eu lieu le mercredi 17 à l’école Michelet.

Au cours de cette réunion, Murielle MICHON est intervenu en tant a en tant que présidente de l’association Appel pour Fontenay pour défendre vigoureusement et avec nombre d’arguments l’implantation de la station intermédiaire à Verdun plutôt que sur la commune voisine de Montreuil.

PROLONGEMENT DE LA LIGNE DE METRO 1 de VINCENNES A VAL DE FONTENAY

Réunion de concertation du 18/12/2014 à l’école Michelet, intervention Murielle Michon

Madame Claude Brevan, Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les habitants de Fontenay,
Je souhaiterais remercier toutes les équipes du STIF qui ont participé à la conduite de cette concertation : la communication, le dossier d’information, le site internet sont de grande qualité et très facile d’accès.
Je m’adresse à vous en tant que Présidente d’une association de citoyens, L’Appel pour Fontenay et je souhaite vous présenter un avis différent de celui  des élus siégeant au STIF. Cet avis que je vais vous présenter est partagé par de nombreux habitants de Fontenay, c’est un avis de citoyens non « intermédiés » par les partis politiques.
Nous souhaitons bien sûr le prolongement de la ligne 1 jusqu’à Val de Fontenay et cela fait consensus. Nous souhaitons la création de la station intermédiaire à Verdun et ce souhait n’est pas partagé par tout le monde.
Je vais donc vous démontrer ce soir que le Tracé 3 avec sa variante « tracé de synthèse 1/2/3 » est le choix le plus pertinent pour répondre aux objectifs du STIF et de la RATP.
A la page 19 du document, il est noté que « les maitres d’ouvrages STIF et RATP, en lien étroit avec les élus du territoire, privilégient à ce stade des études le Tracé 1 par Grands Pêchers et une station terminus positionnée à Val de Fontenay ».
Mme Brévan, vous affirmez dans le dossier d’information que votre rôle est celui d’un observateur vigilant totalement neutre vis-à-vis du projet. Je m’en félicite car nous sommes effectivement en phase de concertation. J’espère que ce sera une vraie intelligence collective et que nous ne nous rencontrons pas ce soir pour valider le Tracé 1.
J’espère que ce choix n’est pas définitif, que les réunions de concertation ne sont pas de simples formalités administratives. Et que le choix de la station intermédiaire sera définitivement acté en fonction du résultat de votre observation vigilante et de l’expression des citoyens durant la consultation.
Avant cette réunion, nous sommes allés à la rencontre des fontenaysiens pour les informer des différents scénarios envisagés pour l’implantation de la station intermédiaire. Malgré le travail remarquable du STIF,  nous avons constaté que de très nombreux fontenaysiens ignoraient ce projet et qu’il fallait choisir entre plusieurs tracés. La municipalité de Fontenay a très peu informé les habitants et n’a même pas organisé de débat au sein du conseil municipal. Ce manque de communication par la ville est regrettable.
C’est pourquoi, nous souhaitons ce soir que vous entendiez la voix des citoyens fontenaysiens.
Premier élément fondamental : nous souhaitons insister une nouvelle fois sur le fait que nous sommes tous de fervents défenseurs du prolongement de la ligne 1. A ce titre, je souhaite rendre hommage à Jean Simon Meyer qui a été le Président de l’association Métro aux Rigollots durant de longues années et qui a su redonner vie à ce projet ancien de 80 ans. Evidemment, je salue Madame Abraham, la présidente actuelle et toute l’équipe de l’association qui poursuivent ce combat avec ténacité et efficacité. Cela fait longtemps que Fontenay se mobilise pour le prolongement de la ligne 1.
Dans le cadre des déplacements des franciliens,  le prolongement de la ligne de Metro n° 1 de Vincennes au Val de Fontenay est une évidence économique et sociétale dans le cadre du grand projet de La Métropole et de l’avenir de tout l’Est Parisien.  Le CTD développement durable l’a d’ailleurs inscrit dans ses actions prioritaires.

J’ai bien noté les trois objectifs poursuivis par  le STIF et la RATP et que vous avez rappelés dans la présentation de ce projet :

  • Répondre aux déplacements du territoire.
  • Accompagner le développement urbain des villes traversées.
  • Créer une liaison performante avec le réseau de transport en commun existant et à venir.

Je vais vous démontrer que le Tracé 3 (avec sa variante 1/2/3) via  la station Verdun répond le mieux à ces trois objectifs, de façon beaucoup plus pertinente que le Tracé 1 via la station Grands Pêchers.

Actuellement, pour répondre aux déplacements des habitants des deux  territoires, Verdun et les Grands Pêchers, les lignes de bus sont indispensables pour rejoindre les stations de métro ou de RER les plus proches car il n’y a aucune autre possibilité de déplacement.
Mais entre ces deux quartiers, le choix de tel ou tel tracé  n’a pas les mêmes conséquences sur la vie quotidienne des habitants.
Dans l’hypothèse où la station Verdun ne serait  pas retenue, aucune autre alternative n’est proposée à ce quartier et ceci d’une manière définitive, aucun autre projet n’étant à l’étude.  Contrairement à Montreuil, où le quartier des Grands Pêchers va bénéficier du prolongement de la ligne 11, du TRAM 1 et potentiellement du prolongement de  la ligne 9 !
3 lignes de Métro et un Tram à proximité des Grands Pêchers et rien à  Verdun !
Autant les habitants de Montreuil se sont mobilisés pour le prolongement de la ligne 9 en créant une association, autant ils n’ont jamais manifesté un intérêt réel pour la ligne 1. A Fontenay, la mobilisation dure depuis 80 ans !
C’est normal. Aux Grands Pêchers, les habitants, dans leur vie quotidienne, ne sont pas tournés vers Vincennes et Paris 12eme, contrairement aux fontenaysiens qui sont très proches dans leurs habitudes de Vincennes, de cette entrée vers Paris mais aussi vers le Val de Marne et Créteil.
De fait, la station intermédiaire à Verdun répond mieux aux déplacements sur le territoire allant de Vincennes à Val de Fontenay.

Concernant le deuxième objectif,  le développement urbain des villes traversées, la station intermédiaire à Verdun est LA SOLUTION pour un développement harmonieux et équilibré des différents quartiers de Fontenay. Tous les fontenaysiens déplorent l’absence de cohérence de la ville et les difficultés de déplacement entre les deux parties de la ville séparées par la ligne de crête et le boulevard de Verdun.  Le métro à Verdun peut unifier notre ville. Par exemple,  les  habitants des Alouettes  pourraient bénéficier facilement du Parc des Carrières, du nouveau théâtre, des commerces de Verdun et des Rigollots, du cinéma le Kosmos, etc.
Car ce quartier de Verdun est un axe de développement fort pour notre ville et je m’étonne que dans le document d’information, aucun projet urbain ne soit  identifié.  Je souhaiterais en  identifier quelques-uns ce soir :
Un vaste programme immobilier sur l’îlot Michelet avec la construction d’une centaine de logements supplémentaires, de nouveaux commerces et services municipaux. Ce projet a été présenté la semaine dernière aux habitants de ce quartier.
La construction d’un théâtre de 330 places, votée demain soir au conseil municipal avec un budget d’investissement de 9 millions d’euros.
La construction/extension d’une école privée sur le boulevard de Verdun.
Et tant d’autres…
A ces projets,  les structures existantes proches du boulevard de Verdun  drainent nombre de personnes venant d’autres quartiers et/ou d’autres villes : le marché du mardi et du samedi, la présence de lieux de culte, une synagogue, une mosquée, une église, le collège/lycée de Michelet (avec des lycéens qui viennent d’autres villes du Val de Marne), le collège Joliot Curie,  le service de la jeunesse, le  Parc des Carrières, le stade André Laurent, l’espace culturel Gérard Philippe, le cinéma le Kosmos, le bowling, etc.. Que de monde dans ce quartier ! Que d’activités économiques, sociales et culturelles. Que de besoin de transport !
La crête, le Boulevard de Verdun, est incontestablement l’axe fort de communication de notre ville.
Enfin, la création de la station intermédiaire à Verdun serait en cohérence  avec  le troisième objectif du STIF,  à savoir une liaison performante avec le réseau de transport existant et à venir. Les quartiers du Fort de Nogent, de La Redoute, de Verdun et des Larris ont besoin d’être désenclavés et de bénéficier de transports efficients.
En complément de la station intermédiaire de Verdun, une ligne de bus via la crête permettant de relier Nogent à Montreuil passant par le boulevard de Verdun donnerait une cohérence complémentaire à ce projet. Comme cela est noté dans le CTD, cela organiserait la mobilité et le rabattement vers les gares de Paris Est. A noter d’ailleurs que la station de Verdun occupe à cet égard une position centrale et donc stratégique.

Les populations susceptibles d’être desservies par la station intermédiaire seraient :

  • 3450 habitants au quartier de La Redoute
  • 2930 habitants au quartier Hôtel de Ville
  • 2070 habitants au quartier Victor Hugo
  • 4380 habitants au quartier du Plateau

Soit pour la station Verdun, 12380 fontenaysiens alors que le quartier Bel Air/Grands Pêchers ne réunit que 7720 habitants.
Ces chiffres que l’on trouve sur Internet montrent que la station Verdun, équidistante de La Redoute et de Bel-Air,  serait accessible par un plus grand nombre d’usagers que si on lui préfère les Grands Pêchers.
Le Tracé 3 permet de répondre au mieux aux objectifs du STIF. Les arguments du nombre de voyageurs concernés et des projets urbains ne tiennent pas  au regard des informations complémentaires que je vous ai présentées ce soir.

Le troisième argument, qui pourrait être en défaveur de Verdun est le temps de correspondance à Val de Fontenay, estimé de plus de 10 mn avec une arrivée du Tracé 3 au Sud du Val.
Eh bien, un fontenaysien, qui est peut-être dans la salle mais que je ne connais pas, a réfléchi à cette problématique et  vous a proposé une solution.  Son travail remarquable est consultable sur le site internet du projet. Il se nomme le « tracé de synthèse 1/2/3 ». Cette variante du Tracé 3,  via Verdun,  permet de rejoindre le Tracé 2 et donc réduit le temps de correspondance à 6 mn, identique à  celui du  Tracé 1 des Grands Pêchers : plus d’usager et moins de temps de transport. De plus, ce tracé pourrait, semble-t-il, se faire sans expropriation notable, et sans études complémentaires trop longues souvent sources de retard  dans le déploiement d’un projet. C’est cette variante du Tracé 3 que je vous demande d’étudier avec tout le sérieux et l’objectivité nécessaire.
En conclusion, je vous affirme de nouveau notre profond attachement au prolongement de ce métro. Je remercie le STIF et la RATP d’avoir intégré ce projet  dans leurs priorités.
Je vous remercie de votre écoute et de m’avoir donnée le temps nécessaire pour développer mes arguments en faveur du Tracé 3 (avec sa variante 1/2/3) et de la station intermédiaire à Verdun.
Pour conclure et pour  vous convaincre que je n’exprime pas une position isolée, je vous remets ce soir ou je vous remettrai, c’est préférable, ultérieurement plus de 1200 signatures, réunies en seulement une semaine, 1200 habitants qui souhaitent le prolongement de la ligne 1, et la station intermédiaire à Verdun.  Ils sont enthousiastes et impatients de connaître votre décision. Alors faites-le !

Murielle MICHON
Présidente de l’association Appel pour Fontenay