TRANSPORTS ET STATIONNEMENT

< PrécédentSommaire  – Suivant >

Un juste équilibre entre mobilité et circulation apaisée

Nous nous battrons pour faire enfin aboutir les projets de prolongement de la ligne n°1 du métro jusqu’à Val-de-Fontenay via les Rigollots, de prolongement du tramway T1 et pour la ligne 15 du Grand Paris Express. Le maire se portera en première ligne face à la RATP pour améliorer la qualité du RER A. La navette sera dédoublée : navette nord-sud et navette est-ouest. Nous porterons le projet de Mobilien pour le ligne 118. Nous réanimerons les stations de taxis aux deux gares RER. Nous négocierons l’obtention de nouvelles stations Vélib et de stations Autolib à Fontenay à proximité des deux stations RER et sur le parking d’Auchan. Nous favoriserons les zones de recharge des vélos et des véhicules électriques sur les zones commerciales et près des gares RER. Nous sécuriserons et entretiendrons les cheminements piétons. Une politique enfin rationnelle de pistes cyclables, et de contre-sens cyclables, en lien avec les villes voisines sera mise en place.

FON_RER_A0.resized

Le stationnement est un problème dans tout Fontenay. La commune ne fait pas respecter les règles qu’elle a mises en place et le laisser-aller est complet. Combiné à l’absence de parking cela conduit à un stationnement anarchique dans toute la ville. L’usage d’une voiture devient problématique. Une reprise en main énergique s’impose. Des parkings souterrains, sécurisés, proches des zones commerçantes, des gares RER et des lieux d’habitation permettront de favoriser vos déplacements et vos courses, de libérer la voirie de véhicules mal garés, de se déplacer sans stress et sans perte de temps inutile. Ils accueilleront aussi des espaces vélos sécurisés.

  • Favoriser les mobilités durables

Nous négocierons l’obtention de nouvelles stations Vélib. Nous implanterons des stations Autolib à Fontenay (à proximité des 2 stations RER, sur le parking de Auchan). Nous favoriserons l’obtention de l’aide financière pour l’achat de vélo électrique. Dans les gares RER nous favoriserons de recharge de vélos électriques. Sur les zones commerciales, nous favoriserons les zones de recharges de véhicules électriques.
Nous interconnecterons les pistes cyclables à l’intérieur de la ville et également avec les villes limitrophes, afin de créer un réseau cohérent. Nous travaillerons avec les associations pour établir les besoins en terme d’aménagements supplémentaires (arceaux à vélo, pistes cyclable, …)

  • Adapter l’offre de transports collectifs

Les transports en commun ne relèvent pas seulement de la compétence de la commune. Nous serons force de propositions auprès du STIF et de la RATP afin de mettre en œuvre des projets vous faisant gagner de précieuses minutes au quotidien. Nous agirons prioritairement pour faire enfin aboutir le prolongement de la ligne n°1 du métro depuis Château de Vincennes à Val-de-Fontenay (via les Rigollots). Nous agirons également pour le prolongement du tramway T1 et pour la Ligne 15 du Grand Paris Express. Nous agirons auprès de la ville de Vincennes pour obtenir le passage de la ligne de bus 118 en Mobilien (fréquence garantie). Le maire se portera en première ligne face à la RATP pour améliorer la qualité du RER A. Nous scinderons en deux le parcours de la navette (1 navette est-ouest, 1 navette nord-sud). Nous agirons pour obtenir une extension des tableaux d’affichage interactif des horaires. Plan de desserte pour les entreprises. Nous réanimerons les stations de taxis aux deux gares RER.

  • Entretenir et sécuriser les cheminements piétons

Nous établirons un diagnostic des nombreuses traversées piétonnes à faible ou très faible visibilité sur la chaussée. Nous engagerons un programme de sécurisation de ces traversées par l’élargissement du trottoir à l’endroit de ces traversées de manière à créer des « quais » à partir desquels le champ de vision sera intégral, et pour le piéton et pour l’automobiliste. Nous remettrons en état les trottoirs qui le nécessitent. Nous obtiendrons des passerelle piétons et vélos traversant les lignes de RER et la A86 (avenue de la Porte Jaune, Alouettes). Signalisation des passages, villas et autres cheminements piétonniers qui font la richesse de notre ville.

  • Améliorer les conditions de stationnement et de circulation

Fontenay sous Bois est la seule ville de l’Est Parisien à ne pas avoir mis en place de stationnement réglementé et à accepter un laisser-aller complet. ²De cette décision idéologique, les Fontenaysiens subissent la présence des voitures des communes limitrophes garées sur la voirie fontenaysienne, l’impossibilité de trouver des places près des gares et commerces, la présence de voitures ventouses parfois pendant des années, les incivilités quotidiennes non sanctionnées par des contraventions, les dégradations de véhicules. Nous vous proposons de complètement reprendre en main la situation avec la création de parkings souterrains payants avec un tarif préférentiel pour les habitants de Fontenay.

Des parkings souterrains, sécurisés, proches des zones commerçantes, proches des gares RER, proches des lieux d’habitation favoriseront vos déplacements et vos courses en libérant la voirie de véhicules mal garés.

Plusieurs lieux dans les différents quartiers peuvent être envisagés : rue Mot, la gare RER Moreau David et la gare RER Val de Fontenay, l’espace Eugène Martin, etc…

  • Un juste équilibre entre la voiture et les autres modes de transports

Nous sommes favorables à un juste équilibre entre la voiture et les modes de transports plus respectueux de l’environnement, dont le vélo, à Fontenay.

Dans notre ville, en particulier sur de nombreux grands axes ou aux abords des établissements scolaires et des gares, nous devons mettre en œuvre un juste équilibre entre les différents modes de déplacement, la municipalité actuelle n’ayant pris que trop de retard dans cette voie (ou sur ce sujet ?). Les aires piétonnes, les zones de rencontres, et les zones 30 doivent être développées, tant pour des raisons de sécurité routière qu’environnementales (bruit, pollution…).

La politique menée ces dernières années nous semble avoir été plus de l’ordre de l’alibi que de la réalité; pistes cyclables dans des secteurs très peu fréquentés et non interconnectées aux villes voisines, « massacre » de l’implantation des gares Velib, refus de l’Autolib, parking vélos très insuffisants en qualité et quantité aux gares RER. Nous ne devrons pas pour autant négliger la place de la voiture (et de son stationnement) qui reste, par nécessité personnelle ou professionnelle, le mode de déplacement principal de nombreux fontenaysiens. Sans « éliminer » la voiture de Fontenay il s’agit de travailler maintenant à donner une place réelle aux modes de transports complémentaires.

De nombreux aménagements sont encore à réaliser dans le sens de la ville en zone 30. La priorité doit aller à l’aménagement des grands axes de la ville. La pertinence de la mise en zone 30 n’en sera que renforcée.

Nous ne pensons pas que généraliser la priorité à droite soit incitatif à une réelle réduction de la vitesse en ville, d’autant plus que les cyclistes sont les premiers à subir au quotidien des refus de priorité. Par contre, nous restons ouverts à l’étude de cette mesure pour certains carrefours.

Nous sommes pour le développement de ces aménagements. Il faut néanmoins étudier la question au cas par cas : en fonction de la largeur des voies concernées et de l’intérêt en terme d’itinéraire. La question de la sécurité est ici primordiale : si la voie n’est pas assez large pour permettre un croisement serein entre véhicules à moteur et vélos, l’aménagement peut s’avérer dangereux et contre-productif. Pas de généralisation donc, mais une étude sérieuse du sujet, voie par voie.

Nous sommes prêts à réfléchir rapidement, et en concertations avec les associations, à l’établissement d’un schéma directeur cohérent concernant les itinéraires cyclables dans Fontenay.

Plus largement, avant chaque prise de décision, nous nous poserons la question centrale de l’interconnexion avec les réseaux cyclables des communes avoisinantes, Fontenay n’étant pas un îlot dont les habitants ne sortent pas.

Les parkings existants étant notoirement saturés, il est essentiel pour inciter à la pratique quotidienne du vélo de poursuivre ces aménagements. Une étude approfondie des besoins sera réalisée rapidement afin de chiffrer le nombre de places à créer.

Nous souhaitons réaménager intégralement la Place Moreau David en en faisant entre autre disparaitre la voiture en surface. L’espace libéré sera occupé par des modes alternatifs dont Velib (remis face a la gare), Autolib, Taxi et le vélo. Le dimensionnement en nombre et en qualité (sécurisation) s’effectuera en lien avec les associations et sera en mesure d’accompagner la croissance du vélo dans les prochaines années.

Au RER Val de Fontenay la place du vélo est entièrement à revoir, tant en qualité (sécurisation) qu’en quantité. Une fois déterminées des données le trafic vélo vers cette gare aujourd’hui nous travaillerons a la mise en place d’un espace correspondant. Les autres modes de transports Autolib, Taxi (Velib a valider) trouveront également leur place.

Nous pensons également qu’une plus grande présence des forces de l’ordre (police municipale) sur le terrain pourra répondre en grande partie au problème du vol de vélos aux abords des gares.

Concernant les quartiers les plus densément peuplés de la ville, la question du stationnement pour les habitants s’ajoute à celle de la sécurité, nous sommes donc ici favorables à des réalisations de ce type.

Au même titre que pour les places de parking auto, nous veillerons à ce que tout programme de logement collectif neuf intègre un espace sécurisé suffisamment grand destiné au stationnement des vélos.

Dans le cadre de notre programme, nous nous engageons à créer une véritable police municipale, dotée de vrais moyens. Une de ses missions concernera notamment la verbalisation de tous les stationnements illégaux et de réduire l’insécurité due a la place anarchique de la voiture en ville

Les rénovations et aménagements de voirie donneront lieu, chaque fois que cela sera possible à des actions dans ce sens. Mais, comme dit plus haut, nous ne pouvons pas éluder le problème de stationnement que connaît notre ville. Pour y répondre nous avons pris l’engagement de créer des parkings auto souterrains en différents points de la ville. En réduisant le nombre de véhicules stationnés dans les rues, nous gagnerons en souplesse pour les aménagements à venir.

Concernant Autolib son arrivée est prévue dans la commune avec un nombre et une localisation des implantations a déterminer. Nous pensons que le système Autolib peut apporter des réponses aux personnes non motorisées, en revanche nous doutons qu’il puisse permettre de réduire sensiblement le nombre de voitures particulières.

De facon générale nous souhaitons sortir de nombreuses associations de l’insécurité juridique dans lesquelles elles sont maintenues aujourd’hui (baux non signés etc..)

Nous souhaitons également que la MDCVA deviennent vraiment la maison des associations, avec un Conseil d’Administration indépendant et issu du monde associatif

Cette place renouvelée des associations, dialogue constructif et riche, impliquera aussi de rencontrer et de répondre a leurs représentants

< PrécédentSommaire  – Suivant >