AMÉLIORER LE SERVICE PUBLIC

< PrécédentSommaireSuivant >

  • Un juste équilibre entre bien-être au travail et efficacité

La ville de Fontenay emploie près de 1800 personnes. Nous ferons effectuer un audit indépendant pour faire le point sur les conditions de travail, la démotivation souvent constatée, l’encadrement, la formation, l’égalité hommes-femmes, la mobilité, les promotions et les plans de carrières. Nous mettrons l’accent sur le bien-être au travail. Des structures d’écoute seront mises en place pour que chacun puisse s’exprimer sur les difficultés et les dysfonctionnements constatés au quotidien et envisager des améliorations. Conformément aux recommandations de la Chambre Régionale des Comptes, nous mettrons en place un système de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, afin que chacun ait un plan de carrière et des formations adaptées.

Les horaires d’ouverture des services recevant du public seront revus en concertation avec le personnel concerné afin d’être au plus près des besoins des Fontenaysiens.

  • Améliorer la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC)

La Chambre regionale des comptes indiquait dans son rapport de 2009 que la ville de Fontenay qui s’était engagée depuis quelques années dans la mise en place d’un système de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) devait prendre en compte « les critères de résultats et de performance des agents dans l’avancement de ceux-ci, ces critères constituant des instruments essentiels dans la gestion des ressources humaines ». Par ailleurs, les outils de base de cette GPEC tels que la base des données des profils des emplois et des compétences de la commune et le répertoire des métiers seront actualisés en fonction des besoins du futur et des priorités de notre programme et actées par les électeurs. L’accent sera mis sur la mobilité interne accompagnée par de la formation adéquate et le recrutement d’agents titulaires plutôt d’agents contractuels en CDD, pour des emplois permanents et des métiers accessibles par voie de concours et sur la transparence des recrutements internes ou externes.

  • Remotiver les agents municipaux

Nous mettrons l’accent sur le bien-être au travail et la polyvalence nécessaire de chaque employé municipal. De même, nous veillerons à ce que les employés municipaux fassent l’objet d’une attention particulière de la part de l’encadrement de différents services (gestion et prévention des absences, recrutement-mobilité…) mais aussi de la médecine professionnelle. Dans un contexte de loyauté réciproque, nous formerons l’ensemble des cadres aux techniques de management et de motivation des équipes.

Murielle Michon s’engage à développer les services de prévention permettant de prévenir les risques professionnels, de faciliter le retour durable à l’emploi et de limiter les arrêts de travail.

Murielle Michon s’engage à ne pas abuser des contrats précaires qui mettent les agents dans un stress permanent.

  • Aller vers la parité aux postes de direction

Dans un réel souci de soutien à l’égalité homme/femme, nous aurons une grande vigilance sur la question de la parité au sein de l’administration. Pour que celle-ci soit réelle, il faut qu’elle s’applique à tous les échelons de la hiérarchie. Il existe actuellement dans la société un « plafond de verre » empêchant les femmes d’accéder à certains postes de direction. Le congé maternité (qui est strictement féminin) et l’arrivée d’un enfant marque souvent un arrêt dans la carrière des femmes. Afin de faire avancer cette question, nous agirons à notre niveau, en nous assurant que la parité soit respectée aux postes de direction.

  • Rétablir un climat de confiance

Nous avons rencontré le personnel municipal dans les différentes structures dont la ville est employeur (mairie, cantine municipale « La Fontenaysienne », crèches, écoles, centres de loisirs, médiathèque, patinoire, gymnases, structures sociales, …). Nous avons pu constater la compétence et le professionnalisme du personnel municipal. Néanmoins, les nombreux témoignages des employés ou ex-employés de la ville de Fontenay-sous-Bois, le taux de turnover et l’augmentation du taux d’absentéisme signalé par la Chambre régionale des comptes, permettent de mesurer le degré de souffrance au travail perçu par une majorité d’agents. Nous restaurerons une organisation claire sur tenant compte du principe de la séparation des pouvoirs entre l’exécutif et l’administratif.

Le Maire doit être le garant de la neutralité de ses agents qui au gré des alternances politiques, garantissent eux-mêmes la continuité du service public et à ne pas procéder à des recrutements liés à des considérations partisanes. Murielle Michon s’engage à ce que la mairie ne soit pas un lieu de passe-droits, de pressions intolérables et de harcèlement.

Le Maire doit être le garant du respect des droits des agents publics, fonctionnaires statutaires ou agents contractuels dans le cadre des lois du 13/07/1983 et du 26/04/1984 ou plus récemment de la loi de titularisation du 12/03/2012 et à faire valoir l’équité dans le traitement des salaire, la transparence des régimes indemnitaires et un déroulement normal et juste de carrière, sans blocages systématiques pour les uns ou promotions infondées pour d’autres .

Murielle Michon s’engage à favoriser la liberté d’expression notamment pour les représentants du personnel et à mettre en place concrètement un dialogue social franc, sain et constructif et pour un fonctionnement normal des instances paritaires et principalement du Comité Technique Paritaire (CTP).

< PrécédentSommaireSuivant >