Journée de lutte contre les violences faites aux femmes

Le 25 novembre est la journée de lutte contre les violences faites aux femmes.

 Cette journée est importante au vu des chiffres sur les violences subies par les femmes aujourd’hui dans le monde mais aussi en France.

 Rappelons-nous que sur notre territoire, 1 femme meurt sous les coups de son compagnon tous les 2 jours 1/2, qu’1 femme sur 5 est victime de harcèlement sexuel au travail, que les femmes sont 3 fois plus souvent victimes d’agression sexuelle que les hommes.

Cf le site du Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes: http://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/violences-de-genre/reperes-statistiques-79/

La législation a été très longue à réellement prendre en compte cette spécificité des violences vécues par les femmes, la première loi relative spécifiquement aux violences faites aux femmes date de 2010.

Cf le site du ministère des affaires sociales de la santé et des droits des femmes: http://stop-violences-femmes.gouv.fr/Textes-de-reference.html

Cette reconnaissance est importante mais il reste encore beaucoup à faire.

Et cela passe par la prévention et l’éducation. Rappeler chaque jour qu’une femme est l’égale d’un homme, que la place de la femme n’est pas forcément à la maison, qu’une femme seule n’a pas être une proie, ni à avoir peur le soir; permet à chacun de se libérer des préjugés qui peuvent être ancrés en nous et de faire avancer les droits de chacun, homme comme femme. Car tout comme les injonctions données aux femmes (sois belle, fragile et tais toi) celles données aux hommes (sois fort, ne pleure pas) maintiennent les stéréotypes et limitent nos choix de vie par la suite.

En cette année de commémoration de la loi Veil, légiférant le droit à l’avortement, il est essentiel de rappeler que la lutte n’est pas finie et que les droits des femmes sont encore à consolider.

Il faut aussi rappeler que lutter contre les violences faites aux femmes et faire avancer les droits des femmes, c’est aussi faire avancer l’égalité pour tous!

C’est pourquoi, l’association Appel pour Fontenay réaffirme son engagement dans la lutte contre toutes les violences faites aux femmes et sa volonté de faire avancer l’égalité femme/homme.

L’association regrette que la municipalité de la ville de Fontenay n’ai organisé qu’un seul événement cette année pour cette journée dans le cadre de la quinzaine de la solidarité.

Des membres de l’association participeront à la course Mirabal organisée par l’association Tremplin 94 le dimanche 30 novembre: http://www.lamirabal-tremplin94.org/

 Aurore Lechat-Fevre